Les 8 bénéfices à apprendre le piano

Classé dans : question de santé | 0

Si vous estimez qu’apprendre le piano est une perte de temps ou du snobisme, vous faites erreur! Même s’il fait partie des loisirs et des passions, il a de nombreux bénéfices aussi bien sur le plan de la santé que sur les plans efficacité, équilibre émotionnel, concentration, mémoire, …

Généralement, lorsque nous jouons ou nous apprenons à jouer un morceau, nous sommes focalisés sur nos maladresses, nos erreurs et nos incapacités. Alors qu’en fait, si l’on prenait un peu de recul par rapport aux prouesses que cela demande, nous verrions que le piano est juste un outil extraordinaire de dépassement de soi !

 

7 bénéfices à apprendre le piano

 Photo de Thomas ¨Sôllner-Fotolia.com

Bénéfice N°1: le piano muscle le cerveau

Sur le plan physiologique, jouer du piano stimule tellement de zones différentes du cerveau en même temps qu’il est reconnu scientifiquement comme étant un des meilleurs outils pour créer de nombreuses connexions nerveuses.

Pour les plus jeunes, cette création de nouvelles connexions nerveuses facilitera leurs apprentissages dans les autres matières.

Pour les moins jeunes, l’apprentissage du piano maintient la jeunesse et la vivacité du cerveau. Il est particulièrement recommandé aux personnes qui ne stimulent plus suffisamment leur cerveau à cause d’un travail routinier et répétitif ou lorsqu’elles sont à la retraite.

 

Bénéfice N°2 : le piano améliore la concentration

De nos jours, nous sommes de plus en plus sollicités par un tas de distractions et se concentrer sur quelque chose sans penser à ce que l’on fera après ou à ce qui s’est passé dans la journée devient un véritable défi.

Après les premières minutes d’échauffement, le piano permet de se recentrer et de se concentrer sur le moment présent : plonger dans le morceau en ne pensant qu’au morceau, à tout ce qu’il faut coordonner et se laisser porter par la mélodie…

 

Bénéfice  N°3: le piano renforce la mémoire

Si l’on veut bien jouer du piano, la mémoire est indispensable pour se détacher de la partition, anticiper la suite du morceau et s’exprimer librement.

C’est une étape qui demande de la répétition et de l’entrainement mais c’est tellement plus agréable de savoir de jouer le morceau avec plus de liberté.  Et l’air de rien, nous renforçons naturellement notre capacité de mémorisation.

Là aussi, l’apprentissage du piano est particulièrement recommandé aux personnes qui souffrent de troubles de la mémoire ou qui n’exercent plus suffisamment cette faculté à cause d’une vie trop routinière.

 

Bénéfice N°4: le piano  développe la coordination

Le piano est un des instruments les plus difficiles au niveau coordination (avec l’orgue qui l’est encore plus). Il nécessite de

– lire en clé de Sol et en clé de Fa simultanément

– jouer des notes et des rythmes différents aux 2 mains en même temps

– jouer avec les pieds (pédales) différemment des mains

– anticiper ce que l’on va jouer

– et à un niveau + élevé, maitriser le toucher et l’expression

Souvent la réaction de mes élèves au début d’un nouveau morceau est “ je n’y arriverai jamais”. Ce qui peut être compréhensible. C’est pourquoi dans un premier temps, l’on décortique une étape à la fois pour ensuite les associer petit à petit.

 

Bénéfice N°5: le piano fortifie la main “faible”

Nous sommes tous gauchers ou droitiers. Le fait qu’au piano, nous travaillons à part égale les 2 mains, nous fortifions naturellement notre main faible et les zones du cerveau qui y sont associées.

Beaucoup de pianistes deviennent ambidextres et peuvent, par exemple, écrire des 2 mains en même temps vers la gauche, vers la droite ou en miroir.

 

Bénéfice N°6: le piano diminue la dyslexie

La dyslexie, pour ce que l’on en sait actuellement, est due à des bugs au niveau cérébral. Même si certains aliments aggravent ce trouble (généralement à cause d’un intestin trop perméable, certaines toxines passent dans le sang et intoxiquent le cerveau), les dyslexiques ont aussi une intense activité au niveau “cerveau droit”au détriment du “cerveau gauche”.

Jouer du piano, à condition de jouer avec les 2 mains, stimule les 2 hémisphères cérébrales ainsi que les échanges entre ces 2 hémisphères. Du coup, cela améliore considérablement les troubles de la dyslexie. D’ailleurs, j’ai plusieurs élèves dyslexiques en écriture ou en lecture,  ils ne le sont pas au piano!

 

Bénéfice N°7: le piano  aide à exprimer ses émotions

Rien de tel que la musique pour exprimer ses émotions. Personnellement, j’ai, par exemple, toujours eu du mal à libérer ma tristesse dans les périodes de deuil. Elle restait enfouie sous un masque. C’est en jouant au piano que les larmes venaient. Cela me soulageait du poids que j’avais dans la poitrine.

Pour toutes les personnes qui n’ont pas facile à s’exprimer par les mots, la musique est géniale. Je pense notamment aux introvertis, aux autistes, aux enfants ou adultes en souffrance.

 

Bénéfice N°8: le piano apaise et réconforte

“La musique adoucit les moeurs” disait Aristote.

A condition d’avoir l’occasion de jouer des morceaux que vous aimez. Sarcastique Si votre professeur vous impose des morceaux qui vous énervent, demandez de changer de répertoire!

Lorsque nous jouons un morceau qui sonne bien et que nous aimons, nous oublions les soucis et les contrariétés de la vie. Nous relâchons les tensions et les pensées obsédantes. Nous nous évadons de notre quotidien pour accéder à un autre niveau.  Un Univers plus grand que nous, le divin de la Vie…

 

Et vous, quels sont les bénéfices que vous retirez de l’apprentissage du piano?

Merci de laisser votre témoignage dans les commentaires ci-dessous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *