Comment apprenez-vous le piano?

Classé dans : Comment bien apprendre | 0

D’oreille, avec partition ou par imitation?

Il y a 3 catégories de personnes:

  • Celles qui aiment reproduire leurs thèmes préférés ou improviser, en cherchant d’oreille.
  • Celles qui ont besoin du support écrit pour comprendre et reproduire
  • Celles qui reproduisent un modèle par imitation

 

Apprendre la musique, c’est comme apprendre une langue

Si vous avez déjà appris une seconde langue, vous comprendrez mieux mes propos. Au début, on en comprend juste quelques mots, puis peu à peu, quelques phrases puis plus l’on se plonge dans la langue, plus l’on parvient à penser dans la langue, à comprendre ses structures et enfin à la parler et l’écrire aisément.

Pour savoir se débrouiller dans une langue, quelques cours suffisent mais pour réellement la maitriser et connaitre toutes ses subtilités, il faut des années. La musique, c’est pareil!

Le temps et la régularité sont vos meilleurs amis

Plus vous y consacrerez du temps, plus vite vous apprendrez. Mais avec 30 minutes par jour, il y a déjà moyen de bien avancer.

 

Comme une langue, la musique a son alphabet

Ou plutôt ses alphabets car une note ne « s’écrit » pas de la même façon si elle se trouve en clé de Sol, en clé de Fa, en clé d’Ut…

La musique n’a que 7 notes mais plus de 88 dessins de notes différentes sur les partitions de pianistes!

 

comment apprenez-vous le piano?photo de Monkey business

Les différentes façons d’apprendre

  1. l’approche visuelle: la lecture
  2. L’approche auditive: l’écoute
  3. L’approche kinesthésique: l’ imitation

L’approche visuelle

La lecture nécessite d’apprendre le langage de la musique. C’est l’approche la plus courante dans nos pays occidentaux et en particulier dans les écoles de musique, conservatoires ou académies; Elle nous permet au bout de quelques années de se débrouiller seul avec une partition.

+ l’ avantage: elle favorise l’autonomie

l’inconvénient: elle rigidifie la musique et demande beaucoup d’effort et de persévérance les premières années.

L’approche auditive

L’écoute est largement utilisée dans le reste du monde, dans le jazz, la variété…

+ l’avantage: elle permet d’apprendre des petits morceaux difficiles plus rapidement qu’avec la lecture et être plus à l’écoute de son jeu

l’inconvénient: elle exige une excellente mémoire,  ce qui n’est pas évident pour les morceaux longs ou complexes.

L’approche kinesthésique

L’imitation est utilisée avec les tous petits. Les tutos sur Youtube favorisent aussi cette approche car elle permet à n’importe qui de s’initier sans même savoir lire la musique.

+ l’avantage: elle favorise la mémoire des automatismes. Celle qui fait le moins appel au mental et à la compréhension, donc accessible à un plus grand nombre; elle permet d’explorer tout le clavier dès les premiers cours.

l’inconvénient: Les débuts sont les plus délicats car dès le premier essai lors de l’apprentissage, la note, le rythme et le doigté sont ancrés dans ce que j’appelle la mémoire des doigts et une erreur demande beaucoup de travail pour la corriger.

 

Pourquoi développer les 3 approches d’apprentissage?

Pour moi, l’idéal est de pouvoir apprendre selon son mode de préférence mais aussi en développant les autres car ils sont complémentaires et assurent un apprentissage plus complet.

C’est pourquoi il est important d’apprendre:

  • des morceaux qui vous apprendront à lire la musique de manière progressive en les disant à haute voix au début de l’apprentissage aux mains séparées
  • mémoriser vos morceaux préférés ou improviser
  • apprendre des morceaux connus mais plus compliqués par imitation

Et vous, comment apprenez-vous le piano, utilisez-vous ces 3 approches ? 

Merci de partager votre témoignage dans les commentaires ci-dessous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *